Rencontres
 












Le mardi 10 mai 2016    Chambéry (73)
Rencontre avec Yanis Thomas autour de son livre "Centrafrique : un destin volé"

Qu’a fait la France en Centrafrique, son ancienne colonie ? Que fait-elle encore dans ce pays marginalisé d’Afrique centrale ? Quel y est le jeu des ingérences étrangères ? Pour quelles raisons économiques et diplomatiques ?

Des compagnies concessionnaires au sacre de Bokassa, des mutineries des années 1990 à l’assaut de l’armée française sur Birao en 2007, cet ouvrage revient sur ce qui a fait de la RCA un pays emblématique du système de la Françafrique. Il décrypte aussi les volontés d’influence et d’ingérence d’autres États, comme le Tchad, le Congo-Brazzaville ou l’Afrique du Sud, affinant l’analyse des crises successives qui ont secoué le pays ; et montre le rôle central des enjeux économiques, et notamment des ressources naturelles, dans les motivations des entités en lutte aux niveaux national comme international.

le mardi 10 mai à 20h15
à la Maison des associations
67, rue Saint-François de Sales
73000 Chambéry

Du mardi 10 au dimanche 22 mai 2016    Paris (75)
Le p'tit-bourgeois gentilhomme, pièce de théâtre issue d'un essai d'Alain Accardo

Comédie satirique contemporaine entre Molière et Bourdieu
issue du Petit bourgeois gentilhomme d’Alain Accardo
http://agone.org/lepetitbourgeoisgentilhomme
Mise en scène Eric De Dadelsen
Compagnie Bagages de sable et le Goldmund Theâtre de la Bouche d’Or

Raoul Jourdan est un assureur de province qui mène une vie cossue, après une réussite professionnelle exemplaire. Toutefois, dans la société d’aujourd’hui, il se sent hors du coup, non pas tant en raison des évolutions technologiques mais dans son rapport aux autres. Pour favoriser son intégration au nouvel ordre social ambiant, il fait appel à un coach de vie. Son apprentissage commence : changer ses valeurs, ses goûts, son look,… pour rejoindre la masse et s’y fondre, tout en se mettant en scène dans ce monde de l’image-reine où « exister socialement, c’est être vu ». Son rêve secret est de participer à une émission de télévision – un célèbre télé-crochet – pour avoir, comme c’est le dû de chacun, son fameux quart d’heure de célébrité.
Comme dans l’œuvre de Molière, il s’agit ici d’une métamorphose mais à la différence de Monsieur Jourdain, notre assureur n’aspire pas à une quelconque ascension sociale ou à devenir meilleur. Au contraire, il cherche l’uniformité, la vulgarisation, l’adéquation aux nouvelles échelles de valeur de la culture moyenne.
Notre ambition est de transcrire les dimensions comiques et satiriques du Bourgeois gentilhomme de Molière, à travers l’examen de nos pratiques et de certaines de nos représentations sociales qui du temps de Molière passaient pour ridicules et triomphent aujourd’hui.

Du mardi 10 au dimanche 22 mai à 20h30 – les samedis et dimanches à 16h (durée : 1h30)
au théâtre de l’Epée de bois à la Cartoucherie, Route du Champ de Manœuvre (Vincennes)
Réservation : 01 48 08 39 74

Le jeudi 19 mai 2016    Ivry-sur-Seine (94)
Rencontre avec Mustapha Belhocine, auteur de "Précaire !"

Mustapha Belhocine est ce qu’on appelle aujourd’hui un « précaire » : condamné aux contrats courts, il enchaîne des missions d’homme de ménage au pays de Mickey, de manutentionnaire dans un célèbre magasin de meubles ou de « gestionnaire de flux » chez Pôle Emploi – ce dernier poste consistant à renvoyer chez eux les impudents chômeurs venus faire leurs réclamations en direct plutôt que sur Internet.
Armé des mots de Bourdieu, d’un bagout sans faille et de réflexes réfractaires aux ordres illégitimes, il opère de lucides coups de sonde dans les bas-fonds de l’exploitation moderne. Contrairement à Florence Aubenas ou à Günter Wallraff, journalistes s’étant glissés dans la peau de précaires, Belhocine est un précaire par nécessité économique, qui écrit ce qu’il vit pour consigner les cadences, les vexations et la pénibilité, mais aussi faire éclater le ridicule, jusque dans sa langue, d’une organisation sociale exigeant de ses « castmembers opérationnels et motivés » d’avoir le « sens du jeu ».

À l’issue d’une dizaine d’années d’inscriptions chaotiques à l’université, Mustapha Belhocine est titulaire depuis 2012 d’un master de sociologie à l’EHESS. Il livre ici, à 42 ans, la synthèse de la succession picaresque des emplois à plein temps qui ont accompagné sa formation d’apprenti sociologue.

le 19 mai 2016 à 19 heures
à la librairie Envie de lire
16 Rue Gabriel Péri
Ivry-sur-Seine

Le samedi 4 juin 2016    Marseille (13)
Que portent les porte-parole ? Rencontre avec Baptiste Giraud, coordinateur du n°56 de la revue Agone

Des débuts du mouvement ouvrier jusqu’aux insurrections récentes du Printemps arabe, la bureaucratisation et la délégation du pouvoir demeurent les dérives les plus importantes des mouvements sociaux. S’appuyant sur des études inédites en France et des enquêtes de terrain, Baptiste Giraud, maître de conférences en science politique à l’université Aix-Marseille II, a coordonné le numéro 56 de la revue Agone “Porte-parole, militants et mobilisations”. Un dossier éclairant sur ces risques institutionnels, souhaitant dépasser l’idée que les permanents syndicaux seraient tous des dirigeants nationaux, et montrer que l’action militante, en conservant son autonomie, peut construire un rapport de force en faveur des salariés au sein d’une entreprise.

le 4 juin 2016
à la bibliothèque l’Alcazar
58, Cours Belsunce
Marseille (13)

Avec le soutien de la Ville de Marseille.

Le jeudi 16 juin 2016    Paris (75)
Conférence-débat avec Mustapha Belhocine, auteur de "Précaire !"

Dans le cadre du séminaire Les classes populaires aujourd’hui (2015–2016) organisé par le Centre Maurice Halbwachs

« Auto-socio-analyse d’une pratique littéraire en milieu précaire »
rencontre avec Mustapha Belhocine (travailleur social et professeur des écoles contractuel)

Discutant : Gérard Mauger (CESSP)

le 16 juin 2016 de 16h à 18h
à l’ENS Ulm (Salle 235A)
29 rue d’Ulm
Paris

up
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net
Graphisme : T–D