Ouvrier communiste, Georg K. Glaser (1910–1995), s’exile à Paris pour échapper à la Gestapo. Incorporé à l’armée française en 1939, il est fait prisonnier puis interné sur le sol allemand. De retour à Paris, il militera au sein du mouvement ouvrier français.
Témoignage d’« un Allemand à la recherche de l’espoir perdu », ce récit autobiographique qui déroule l’éducation d’une âme rebelle nous montre de quels bas-fonds est sorti le nazi et pourquoi le communiste s’est trouvé impuissant face à ce mystérieux usurpateur. Tout le livre tourne autour de cette obscure révélation, condamnation d’une civilisation fondée sur la violence faite aux choses et aux êtres.

couv
Georg K. Glaser -

Secret et violence

Chronique des années rouge et brun (1920-1945)

Collection « Manufacture de proses »
576 pages - 25.00 €
Paru le 29/09/2005
Réalisation : William Dodé