Dans la collection « Éléments »

 
couverture
Alain Accardo
Introduction à une sociologie critique
Lire Pierre Bourdieu

Parution : 14/04/2006

ISBN : 2748900634

Format papier
384 pages (11 x 18 cm) 10.00 €
Commander Livre papier Lire en ligne Format PDF Format EPUB Accès libre Lire en ligne PDF EPUB
Troisième édition revue & actualisée

Exposé du monde social étroitement inspiré des analyses bourdieusiennes et reprenant en substance l’appareil conceptuel qu’elles proposent, ce livre peut être regardé comme une utile introduction à la lecture des travaux de Pierre Bourdieu. On y trouve ainsi exposées la conception des champs sociaux, de l’habitus, l’articulation des intérêts et de la légitimité, l’organisation des classes sociales, etc.
Mais la restitution de cette œuvre scientifique complexe et puissante, que l’auteur s’est appropriée au fur et à mesure de son édification, constitue également un appel à la réflexivité et à l’auto-socioanalyse: parce que les murailles qui sont en nous comme celles qui se dressent devant nous ne forment qu’une seule et même forteresse, celle de l’ordre établi.
Conçu par un sociologue resté profondément fidèle à l’esprit d’une science qui s’est souvent donné comme finalité de mieux comprendre pour mieux combattre, ce livre veut contribuer à enrichir l’arsenal théorique de ceux qui attendent aussi de la sociologie des armes pour la critique sociale.

Appuyé sur plusieurs décennies de pratique de la sociologie aux côtés de Pierre Bourdieu, ce livre constitue la réédition, revue et actualisée, d’un classique paru pour la première fois en 1997 aux éditions du Mascaret.

Sociologue et professeur honoraire à l’université de Bordeaux 3, Alain Accardo tient une chronique dans La Décroissance. Soucieux de promouvoir une sociologie critique, dans la continuité des travaux de Pierre Bourdieu, notamment sur les systèmes de reproduction des inégalités, et de domination, Alain Accardo s’est fait une spécialité de l’étude du monde journalistique. Tous ses livres sont désormais publiés aux éditions Agone.

Lire la chronique d’Alain Accardo sur les blogs de TerrainsDeLuttes.org

Foreign Rights

English notice

Introduction to a Critical Sociology. Reading Pierre Bourdieu

This book based on Bourdieu’s theories is introducing to the concepts of social fields and habitus, and describes articulation of interests and legitimacy and social classes organisation. [_] This book helps to expand the theoretical arsenal of those who think that sociology can provide weapons for social critics. It is also a call to self-reflexivity and socioanalysis. In short, better understanding and self-understanding for more effective struugles.

Notiz auf Deutsch

Bourdieu lesen. Einführung in eine kritische Soziologie

Vorliegendes Buch ist eine hilfreiche Einführung in Lektüre und Werk Pierre Bourdieus. Es zeichnet die bourdieusche Analyse der Welt des Sozialen nach und greift dabei seine wesentlichen theoretischen Konzeptionen auf. Erläutert findet man sowohl die Begriffe des sozialen Feldes, als auch des Habitus, des Interesses, der Legitimität und andere.
Gleichzeitig aber ist Accardos Darstellung ein Aufruf zur Reflexion und soziologischen Selbstanalyse: Genau wie Bourdieu einem wissenschaftlichen Geist stets zutiefst treu blieb, der seinen Sinn und Zweck darin sah, besser zu verstehen, um besser kämpfen zu können, so soll auch dieses Buch das theoretische Arsenal derjenigen bereichern, die von der Soziologie Waffen für eine Kritik des Sozialen zu gewinnen suchen.
Schöpfend aus mehreren Jahrzehnten soziologischer Praxis an der Seite Pierre Bourdieus, verfasste Accardo hier einen Klassiker, der in Frankreich erstmals 1997 erschien und nun in überarbeiteter und aktualisierter Neuauflage vorliegt.

Alain Accardo ist französischer Soziologe algerischer Abstammung und Professor an der Universität Michel de Montaigne in Bordeaux (Bordeaux III). Als Bourdieu-Spezialist ist er Autor zahlreicher Schriften über diesen, so auch Mitautor des im Deutschen publizierten Sammelbandes Das Elend der Welt : Zeugnisse und Diagnosen alltäglichen Leidens an der Gesellschaft . In letzter Zeit erschien unter anderem Journalistes précaires, journalistes au quotidien (Journalisten auf der Kippe, Journalisten im Alltag, Agone 2007), eine vielbeachtete kritische Studie über die französische Welt des Journalismus.

Dossier de presse
Les armes de Bourdieu contre la domination Gérard Mauger L'Humanité, 24/04/2006
Les armes de Bourdieu contre la domination

Fort d’une longue pratique du monde social, Alain Accardo réédite son livre qui présente les grands axes de l’œuvre du sociologue.

Si cette troisième édition revue et actualisée du livre d’Alain Accardo contribue à la transmission d’une œuvre que beaucoup souhaiteraient voir oublier, il ne s’agit évidemment pas plus d’idolâtrer son auteur que de fétichiser son œuvre. Il y a d’abord là un « contre-feu » utile aux « défaites de la pensée » dont nous menacent les pompiers pyromanes qui colonisent les médias. Il s’agit aussi d’une introduction didactique à la sociologie de Pierre Bourdieu dans la mesure où s’y trouvent explicités et utilisés les concepts clés et les schèmes d’analyse structurants d’une théorie du monde social : capital, champ, habitus, violence symbolique, etc. Il s’agit enfin d’une appropriation originale de cette « boîte à outils » théoriques et de cette démarche, de facto « créatrice », sans aucune prétention affichée à l’être (voir en particulier l’analyse qu’Alain Accardo propose des rapports entre une vision de l’espace social en termes de « classes » et une en termes de « champs », p. 191–215).

La lecture que fait Alain Accardo de l’œuvre de Pierre Bourdieu est celle d’un intellectuel engagé, solidaire de tous les dominés : cet engagement était, chez Pierre Bourdieu lui-même, « un ressort de la recherche » (p. 9). Mais Alain Accardo a également raison de souligner que si, depuis 1995, Pierre Bourdieu a incarné en France la figure de « l’intellectuel engagé », cet engagement, loin de se réduire à des versements de capital symbolique au crédit de telle ou telle cause ou à une critique acerbe des médias et des intellectuels médiatiques, était d’abord consacré à la construction d’une œuvre qui, s’il fallait la résumer en un mot, peut être définie comme une tentative de « combattre la domination en divulguant la connaissance de ses mécanismes auprès de ceux qui les subissent ou y adhèrent » (p. 10). Il ne suffit pas, disait en substance Pierre Bourdieu, d’énoncer des opinions généreuses, le devoir d’un intellectuel est d’abord de produire et de divulguer une vision scientifique de la réalité et, à travers elle, des raisons d’agir.

Le travail d’Alain Accardo met en évidence le changement de perspective sur le monde social qu’implique l’appropriation de l’oeuvre de Pierre Bourdieu : le gain de lucidité et peut-être même de liberté qu’elle produit vaut bien les illusions perdues… Reste que, comme l’indique Alain Accardo (p. 127), les incitations à s’approprier une oeuvre à la fois foisonnante, difficile et exigeante risquent d’être condamnées à rester des vœux pieux. De façon générale, en effet, ceux qui disposent des ressources culturelles nécessaires pour se l’approprier n’ont pas les dispositions requises, alors qu’à l’inverse, ceux qui ont les dispositions, l’intérêt et, en quelque sorte, l’intuition pratique de ce qu’elle énonce, n’ont pas le capital culturel que sa lecture suppose. La remarque vaut pour l’œuvre de Bourdieu comme pour celle de Marx : de ce point de vue, le livre d’Alain Accardo fait oeuvre utile en facilitant l’accès du plus grand nombre à cette « science qui dérange » ou, si l’on veut, à ce « sport de combat ».

Gérard Mauger
L'Humanité, 24/04/2006
up
Réalisation : William Dodé - www.flibuste.net
Graphisme : T–D