Glossaires des glossaires

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Ullstein, Leopold (1826-1899) Né à Fürth en Bavière dans une famille juive, Leopold Ullstein s’installe à Berlin dès 1855. Il publie, entre autres, la Berliner Zeitung , la Berliner Abendpost et la Berliner Morgenpost . En 1894 il achète la Berliner Illustrierte Zeitung créé en 1892, et en fait un hebdomadaire. Ses fils continuèrent son travail après sa mort, créant notamment la fameuse maison d’édition Ullstein-Verlag. [Source : Le Chemin vers le bas ]
USPD (Unabhängige sozialdemokratische Partei Deutschlands — Parti social-démocrate allemand indépendant) Issu en 1917 d’un regroupement de petits groupes fractionnels qui, au sein du SPD * , se prononcent contre la guerre : c’est d’abord Liebknecht * seul qui, en décembre 1914, vote contre les crédits de guerre ; puis, le 19 juin 1915, Hugo Haase * publie avec Kautsky * et Bernstein * un manifeste pacifiste ; enfin, en décembre 1915, dix-huit députés, dont Haase, votent contre les crédits militaires et créent, en mars 1916, la « communauté de travail social-démocrate » (Sozialdemokratische Arbeitsgemeinschaft). Exclus de la majorité parlementaire socialiste, ils constituent le noyau du futur parti socialiste indépendant (USPD) fondé à Gotha à Pâques 1917. La majorité du SPD devient alors MSPD, parti social-démocrate majoritaire, avec Ebert pour seul président ; Dittmann * et Haase présidant l’USPD. Parti très hétérogène, il abrite des déviationnistes de gauche autour de Haase, des adeptes du marxisme comme Kautsky, des « révisionnistes » [voir SPD * ] comme Bernstein (qui refusent la guerre mais ne visent pas la révolution), et le Gruppe Internationale de Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg * . S’appuyant sur ces derniers et les ouvriers révolutionnaires, l’USPD se fixe comme but principal d’empêcher que la guerre continue et d’obtenir une paix rapide. Après la Révolution d’octobre en Russie, l’USPD connaît une augmentation de ses adhésions : jusqu’à 500 000 membres (sur une courte période), soit presque autant que le SPD. Pendant la révolution de novembre, trois de ses membres, Haase, Barth * et Dittmann, sont nommés commissaires du peuple. Lors du soulèvement de janvier 1918 est créé un « comité révolutionnaire », composé de spartakistes et de membres de l’USPD. En octobre 1920, divisé sur la question de rejoindre ou non le Komintern, la majorité de l’USPD rejoint le KPD, qui devient parti communiste allemand unifié (VKPD). En 1922, la plus grande part de ce qui restait de l’USPD rejoint le SPD, une petite minorité subsistant sous le nom d’USPD et sous la présidence de Paul Wegmann (1889-1945) – qui le quittera d’ailleurs en 1924. Une grande partie des anciens de l’USPD formera en 1931 le parti socialiste ouvrier (SAP), scission de gauche du SPD. [ Source : Peuple trahi  ; Retour du front  ; Karl et Rosa ]
Réalisation : William Dodé