Skip to main content

Celia

Izoard

Journaliste à Reporterre et essayiste critique de la technologie moderne (dont Merci de changer de métier. Lettres aux humains qui robotisent le monde, 2020) Celia Izoard est aussi traductrice, notamment de 1984, de George Orwell, de Black Lives Matter, de Guerre nucléaire et catastrophe écologique, de Freedom Summer. Luttes pour les droits civiques, Mississippi 1964 et de Le Progrès sans le peuple. Du recueil La machine est ton seigneur et ton maître, qu’elle avait conçu, et dont elle avait assuré la traduction et rédigé la postface en 2015, elle vient de donner une deuxième édition actualisée et augmentée.

De la même autrice, sur le thème de son dernier livre, lire en ligne :

— « Sous le masque du Covid, la numérisation intégrale de la société »
— « Le totalitarisme numérique de la Chine menace toute la planète »
— « L’utopie des technopoles radieuses. D’où vient-elle, où nous mène-t-elle ? »

Celia

Izoard

Journaliste à Reporterre et essayiste critique de la technologie moderne (dont Merci de changer de métier. Lettres aux humains qui robotisent le monde, 2020) Celia Izoard est aussi traductrice, notamment de 1984, de George Orwell, de Black Lives Matter, de Guerre nucléaire et catastrophe écologique, de Freedom Summer. Luttes pour les droits civiques, Mississippi 1964 et de Le Progrès sans le peuple. Du recueil La machine est ton seigneur et ton maître, qu’elle avait conçu, et dont elle avait assuré la traduction et rédigé la postface en 2015, elle vient de donner une deuxième édition actualisée et augmentée.

De la même autrice, sur le thème de son dernier livre, lire en ligne :

— « Sous le masque du Covid, la numérisation intégrale de la société »
— « Le totalitarisme numérique de la Chine menace toute la planète »
— « L’utopie des technopoles radieuses. D’où vient-elle, où nous mène-t-elle ? »

LIVRE(S)

ANTICHAMBRE