Skip to main content

Georg K.

Glaser

Ouvrier communiste, Georg K. Glaser (1910-1995), s’exile à Paris pour échapper à la Gestapo. Incorporé à l’armée française en 1939, il est fait prisonnier puis interné sur le sol allemand. De retour à Paris, il militera au sein du mouvement ouvrier français.
Témoignage d‘« un Allemand à la recherche de l’espoir perdu », ce récit autobiographique qui déroule l’éducation d’une âme rebelle nous montre de quels bas-fonds est sorti le nazi et pourquoi le communiste s’est trouvé impuissant face à ce mystérieux usurpateur. Tout le livre tourne autour de cette obscure révélation, condamnation d’une civilisation fondée sur la violence faite aux choses et aux êtres.

Georg K.

Glaser

Ouvrier communiste, Georg K. Glaser (1910-1995), s’exile à Paris pour échapper à la Gestapo. Incorporé à l’armée française en 1939, il est fait prisonnier puis interné sur le sol allemand. De retour à Paris, il militera au sein du mouvement ouvrier français.
Témoignage d‘« un Allemand à la recherche de l’espoir perdu », ce récit autobiographique qui déroule l’éducation d’une âme rebelle nous montre de quels bas-fonds est sorti le nazi et pourquoi le communiste s’est trouvé impuissant face à ce mystérieux usurpateur. Tout le livre tourne autour de cette obscure révélation, condamnation d’une civilisation fondée sur la violence faite aux choses et aux êtres.

LIVRE(S)

ANTICHAMBRE