Skip to main content

Laurence

De Cock

Enseignante en lycée et chargée de cours en histoire et sociologie de l’éducation à l’Université de Paris, Laurence De Cock est membre de la Ligue des droits de l’homme (groupe Droits de l’enfant) et assure une chronique régulière pour le Café pédagogique ainsi qu’une émission sur Là-bas si j’y suis, « Si j’aurais su ».

Elle est notamment l’autrice d’École (Anamosa, 2019), Dans la classe de l’homme blanc. L’enseignement du fait colonial des années 1980 à nos jours (PUL, 2018) et de Sur l’enseignement de l’histoire. Débats, programmes et pratiques de la fin du XIXe siècle à nos jours (Libertalia, 2018). Aux éditions Agone, elles est co-autrice de L’Histoire comme émancipation (avec Guillaume Mazeau et Mathilde Larrère, 2019) et a codirigé les deux volumes de La Fabrique scolaire de l’histoire (2009, 2017) ainsi que Les Pédagogies critiques (2019). Elle a fait paraître École publique et émancipation sociale en 2021 et préfacé en 2022 la Lettre à une enseignante de l’école de Barbiana.

Sur son dernier livre paru : Une journée fasciste. Célestin et Élise Freinet, pédagogues et militants, quelques liens vers des recensions, interventions publiques ou articles :

— Un entretien avec Mathilde Goanec dans Médiapart : « École publique : “Ce qui est arrivé à Freinet permet de comprendre ce qui se déroule sous nos yeux” » (23/12/2022)

— Une rencontre à La Carmagnole : « La répression des enseignants, une vieille histoire ? » (16/12/2022)

— Une recension pour L’Histoire : « Une journée particulière » (07/12/2022)

— Un entretien avec Daniel Mermet dans Là-bas si j’y suis : « Quand l’instituteur sort son revolver : la pédagogie Freinet, une boussole pour l’émancipation des plus modestes » (05/12/2022)

— Des bonnes feuilles dans Le Monde diplomatique : « Dans la classe des Freinet » (12/2022)

— Une recension de Violaine Morin dans Le Monde : « « Une journée fasciste » ou comment les Freinet ont fait école » (30/11/2022)

— Un entretien avec François Jarraud pour le Café pédagogique : « Célestin et Elise Freinet, pédagogues, militants, victimes de l’institution scolaire » (25/11/2022)

— Entretien avec Julie Maury dans Les Jours Heureux (22/11/2022).

Laurence

De Cock

Enseignante en lycée et chargée de cours en histoire et sociologie de l’éducation à l’Université de Paris, Laurence De Cock est membre de la Ligue des droits de l’homme (groupe Droits de l’enfant) et assure une chronique régulière pour le Café pédagogique ainsi qu’une émission sur Là-bas si j’y suis, « Si j’aurais su ».

Elle est notamment l’autrice d’École (Anamosa, 2019), Dans la classe de l’homme blanc. L’enseignement du fait colonial des années 1980 à nos jours (PUL, 2018) et de Sur l’enseignement de l’histoire. Débats, programmes et pratiques de la fin du XIXe siècle à nos jours (Libertalia, 2018). Aux éditions Agone, elles est co-autrice de L’Histoire comme émancipation (avec Guillaume Mazeau et Mathilde Larrère, 2019) et a codirigé les deux volumes de La Fabrique scolaire de l’histoire (2009, 2017) ainsi que Les Pédagogies critiques (2019). Elle a fait paraître École publique et émancipation sociale en 2021 et préfacé en 2022 la Lettre à une enseignante de l’école de Barbiana.

Sur son dernier livre paru : Une journée fasciste. Célestin et Élise Freinet, pédagogues et militants, quelques liens vers des recensions, interventions publiques ou articles :

— Un entretien avec Mathilde Goanec dans Médiapart : « École publique : “Ce qui est arrivé à Freinet permet de comprendre ce qui se déroule sous nos yeux” » (23/12/2022)

— Une rencontre à La Carmagnole : « La répression des enseignants, une vieille histoire ? » (16/12/2022)

— Une recension pour L’Histoire : « Une journée particulière » (07/12/2022)

— Un entretien avec Daniel Mermet dans Là-bas si j’y suis : « Quand l’instituteur sort son revolver : la pédagogie Freinet, une boussole pour l’émancipation des plus modestes » (05/12/2022)

— Des bonnes feuilles dans Le Monde diplomatique : « Dans la classe des Freinet » (12/2022)

— Une recension de Violaine Morin dans Le Monde : « « Une journée fasciste » ou comment les Freinet ont fait école » (30/11/2022)

— Un entretien avec François Jarraud pour le Café pédagogique : « Célestin et Elise Freinet, pédagogues, militants, victimes de l’institution scolaire » (25/11/2022)

— Entretien avec Julie Maury dans Les Jours Heureux (22/11/2022).

LIVRE(S)

ANTICHAMBRE