couverture
Les Vices du savoir
Essai d’éthique intellectuelle
À paraître le 12/04/2019
ISBN : 9782748903973
Format papier : 528 pages (12 x 21 cm)
25.00 € + port : 2.50 €

Commander

Lire en ligne 
Format PDF 
Format EPUB 

Accès libre

PDF 
EPUB 

« Être idiot ne fait pas nécessairement de vous quelqu’un de méchant, et les méchants sont souvent fort intelligents. Mais il y a des liens entre évaluations intellectuelles et morales : bien souvent les gens intelligents sont bons et justes, et être bête prédispose à la méchanceté. Aristote soutenait qu’il y a une unité des vertus : si l’on en a une, on les a toutes. Il admettait aussi qu’il y a une unité des vices. Mais comment peut-il, dès lors, y avoir une éthique proprement intellectuelle, qui porte sur notre savoir, distincte de l’éthique tout court, qui porte sur nos actions ? »

L’éthique intellectuelle se fonde, montre Pascal Engel, sur la nature du jugement et de la croyance. Elle permet de comprendre ce qu’il y a de spécifiquement condamnable dans « le plagiat, la fraude scientifique, l’usurpation de compétences, la création d’officines pseudo-scientifiques ou l’utilisation des institutions de savoir à des fins de prosélytisme ». Nous pouvons alors légitimement blâmer nos intellectuels d être souvent « irresponsables et vaniteux, nos journalistes sans scrupules, nos médias et nos “réseaux sociaux” trompeurs à l’échelle planétaire, nos écrivains filous, nos professeurs incompétents, nos étudiants paresseux ».

Montrant qu’on peut être blâmé pour ses opinions même si on ne les forme pas à volonté, Pascal Engel éclaire la nature des vertus et des vices intellectuels.

Réalisation : William Dodé