couverture
Changer la vie ou changer le monde
L’anarchisme entre émancipation individuelle et révolution sociale
Traduction de l’anglais (États-Unis) et préface de Xavier Crépin
À paraître le 18/10/2019
ISBN : 9782748903997
Format papier : 160 pages (12 x 19 cm)
14.00 € + port : 1.40 €

Commander

Lire en ligne 
Format PDF 
Format EPUB 

Accès libre

PDF 
EPUB 

« Je ne peux que suivre Emma Goldman quand elle déclare ne pas vouloir d’une révolution où elle ne pourrait pas danser. Mais à tout le moins, elle voulait une révolution – une révolution sociale – sans laquelle de telles fins esthétiques et psychologiques ne bénéficieraient qu’à quelques-uns. Or, sauf à me tromper complètement, les objectifs révolutionnaires et sociaux de l’anarchisme aujourd’hui souffrent d’une telle dégradation que le mot “anarchie” fera bientôt partie intégrante du vocabulaire chic bourgeois du siècle à venir : une chose quelque peu polissonne, rebelle, insouciante, mais délicieusement inoffensive. »

Dans les années 1990, Murray Bookchin étrille « l’anarchisme par le mode de vie », qu’il considère comme une dérive bien éloignée des exigences et du potentiel du courant libertaire. La perméabilité des anarchistes aux maux qui affectent la société – individualisme forcené, goût de la posture et de la mise en scène, irrationalisme revendiqué – les conduit à se détourner de leur héritage socialiste et à abandonner l’internationalisme, le confédéralisme, et l’esprit démocratique, antimilitariste et laïque qui le distinguaient d’autres mouvements. Le livre est un plaidoyer contre les obscurantismes de toutes sortes, pour la démocratie et l’humanisme rationaliste. Son style mordant n’empêche pas la solidité de l’argumentation, témoignage de l’érudition de l’auteur.

Murray Bookchin

Murray Bookchin (1921–2006) est connu pour ses travaux sur l’écologie sociale et son modèle d’organisation politique démocratique, le municipalisme libertaire. D’abord ouvrier, cet autodidacte a enseigné la sociologie au Ramapo College, dans le New Jersey.

Les livres de Murray Bookchin chez Agone

Réalisation : William Dodé