couverture
Changer sa vie sans changer le monde
L’anarchisme contemporain entre émancipation individuelle et révolution sociale
Traduction de l’anglais (États-Unis) et postface de Xavier Crépin
Parution : 11/09/2019
ISBN : 9782748903997
Format papier : 160 pages (12 x 21 cm)
14.00 € + port : 1.40 €

Commander

Lire en ligne 
Format PDF 
Format EPUB 

Accès libre

PDF 
EPUB 

« Je ne peux que suivre Emma Goldman quand elle déclare ne pas vouloir d’une révolution où elle ne pourrait pas danser. Mais à tout le moins, elle voulait une révolution – une révolution sociale – sans laquelle de telles fins esthétiques et psychologiques ne bénéficieraient qu’à quelques-uns. Or, sauf à me tromper complètement, les objectifs révolutionnaires et sociaux de l’anarchisme aujourd’hui souffrent d’une telle dégradation que le mot “anarchie” fera bientôt partie intégrante du vocabulaire chic bourgeois du siècle à venir : une chose quelque peu polissonne, rebelle, insouciante, mais délicieusement inoffensive. »

Dans ce petit livre, Murray Bookchin étrille les dérives d’une gauche radicale surtout préoccupée par la transformation de son mode de vie, et récusant toute forme d’organisations et de programmes révolutionnaires. Sa perméabilité aux maux qui affectent nos sociétés – individualisme forcené, goût de la posture, narcissisme et irrationalisme – a ainsi conduit ses partisans à se détourner de leur héritage socialiste.

Murray Bookchin

Murray Bookchin (1921–2006) est connu pour ses travaux sur l’écologie sociale et son modèle d’organisation politique démocratique, le municipalisme libertaire. D’abord ouvrier, cet autodidacte a enseigné la sociologie au Ramapo College, dans le New Jersey.

Les livres de Murray Bookchin chez Agone

Dossier de presse
Sylvain Peirani
Le Monde des livres, 16 novembre 2019
Changer sa vie sans changer le monde, de Murray Bookchin

Connu pour ses notions d’« écologie sociale » ou de « municipalisme libertaire », le sociologue américain Murray Bookchin (1921–2006) observe que, partout où s’est développée la méfiance à l’égard de l’État, « le mécontentement s’est trouvé capté par des hommes politiques réactionnaires… ». Si les anarchistes peinent à construire une réponse à la colère des peuples, déplore-t-il dans cet essai d’abord paru en 1995, c’est que le mouvement révolutionnaire a abandonné ses préoccupations sociales pour se concentrer sur des revendications liées au mode de vie, ce qu’il appelle « anarchisme existentiel ». Ce glissement, il le décortique à travers une lecture critique des textes fondateurs de l’anarchisme. Il analyse les mouvements qui émergent autour des Black Panthers, de la mobilisation contre la guerre du Vietnam, des revendications axées sur le genre, la race ou l’écologie. Bookchin en est sûr : si les anarchistes s’éloignent de la question sociale et d’une approche universaliste, ils ne pourront peser pour améliorer le sort des opprimés. Une réflexion qui vaut encore aujourd’hui, bien au-delà de cette chapelle politique.

Sylvain Peirani
Le Monde des livres, 16 novembre 2019
Rencontre avec Xavier Crépin autour de livre de Murray Bookchin « Changer sa vie sans changer le monde »
Le mardi 10 mars 2020    Toulouse (31)
Rencontre avec Xavier Crépin autour de livre de Murray Bookchin « Changer sa vie sans changer le monde »
Le jeudi 17 octobre 2019    Marseille (13)
Réalisation : William Dodé