couverture
The End of laissez-faire
Traduit de l’anglais par Frédéric Cotton
Postface de Jacques Luzi, « Keynes et le capitalisme, ou Les rêveries d’un réformateur ambigu »
Parution : 20/10/1999
ISBN : 2910846156
Format papier : 144 pages (9 x 18 cm)
9.00 € + port : 0.90 €
Épuisé

Commander

Format papier 
Lire en ligne 
Format PDF 
Format EPUB 

Accès libre

PDF 
EPUB 

Si l’on juge un homme par sa capacité à influencer son époque, on peut accorder à Keynes (1883–1946) d’avoir été l’économiste du XXe siècle. Car il fut, par son activité de savant comme par son activisme politique, l’avocat le plus habile en faveur d’une voie médiane entre le capitalisme libéral et le capitalisme totalitaire.
Ce n’est toutefois pas le moindre paradoxe attaché à la gestion technocratique keynésienne du capitalisme que d’avoir favorisé la dépolitisation des classes populaires et favorisé les conditions sociales d’une réception favorable de la doctrine du laissez-faire. N’a-t-il pas suffi, en effet, aux dévots professionnels du capitalisme de prendre le contrôle des structures technocratiques et médiatiques pour imposer, à la majorité rendue silencieuse, le catéchisme à peine rafraîchi de l’ultralibéralisme ?…

Ouvrage traduit avec le concours du CNL
Réalisation : William Dodé