Skip to main content

Délivrer Varian Fry (II) Le directeur d’une revue décrit les émeutes à Berlin (1935)

2 mars 2020|

De mai à juillet 1935, Fry séjourne en Allemagne afin d’étudier le régime nazi, ses rapports avec la population et la situation économique et sociale. À Berlin le 15 juillet, il assiste à un pogrom 1 ; cette expérience, traumatisante, n’est sans doute pas étrangère à son engagement puis à sa venue à Marseille cinq ans plus tard. Une chose était sans doute de condamner intellectuellement le nazisme comme pouvait le faire un jeune intellectuel libéral américain ; une autre d’assister, impuissant, aux déchaînements de bêtise, de haine et de violences qu’il engendrait. Fry fut ainsi l’un des premiers Américains à découvrir la place centrale de l’antisémitisme dans l’idéologie nazie et son caractère meurtrier ; cela va le marquer définitivement.

Varian Fry, le directeur de The Living Age, raconte que des femmes et des hommes ont été roués de coups sous ses yeux   Les nazis scandaient des chants de haine Ils faisaient une fouille systématique des automobiles La foule semblait en liesse pendant les attaques

  *