Skip to main content
ISBN : 9782748905076
248 pages
Format Papier : 12 X 21 cm
Date de parution : 16 Fév, 2023

Première édition 2011
Deuxième édition (ePub) 2017

La trahison des éditeurs

Contre-feux

Format Papier(20,00€)
Format Papier(20,00€)
Format ePub(14,99€)
Format ePub(14,99€)

L’édition est la grande absente des analyses du rôle de l’industrie des relations publiques dans l’« éternel combat pour le contrôle des esprits ». Pourtant, comme les autres médias, le secteur est depuis longtemps aux mains de grands groupes, souvent les mêmes. Et il remplit la même fonction dans le maintien de l’ordre idéologique. Suivant la logique de croissance par acquisition : chacune prépare la suivante, les grands éditeurs perpétuent l’existence d’un type d’acteur qui, du seul fait de sa taille et de son mode d’organisation, forge un monde social et économique face auquel les idées de changement ne pèsent pas grand-chose.

La distinction artificielle entre « groupes de communication » et « groupes éditoriaux » occulte le rôle de ces entreprises dans une société à caractère de masse : transformer les lecteurs en consommateurs et limiter la capacité d’agir du plus grand nombre. Un phénomène qui va en s’amplifiant.

Écrit par un éditeur, ce livre propose à la fois une anti- légende de l’édition et les bases d’une réflexion sur les responsabilités sociales et politiques de tout métier. Un questionnement qui prend une forme plus directe lorsqu’il touche à la diffusion d’idées : de quelles manières et sous quelles bannières défendre quels projets de société.

La première édition de ce livre est parue à la fin de l’été 2011. Un an plus tard, le rachat de Flammarion par Gallimard puis celui de Payot & Rivages par Actes Sud bouleversaient la structure sur laquelle étaient basées ses analyses, et les confirmaient ; onze ans plus tard, alors que Madrigall a racheté Minuit et que le patron d’Editis est sur le point d’absorber Hachette, une nouvelle édition s’imposait !

Fondée sur l’histoire longue et une sociologie de l’édition, cette analyse remet au centre les enjeux de la concentration des groupes médiatiques. Une mise en récit de la valse des marques et des dynasties d’éditeurs qui dévoile les réalités de l’édition d’aujourd’hui.

Et pour changer des pensums politiques et universitaires, c’est à l’ironie que ce portrait est brossé…

Antichambre

Rencontres