« Combien de temps cette humanité restera obsédée par ces inanités et ces illusions que l’on appelle marchandises ? Est-ce qu’une catastrophe quelconque – écologique, par exemple – amènerait un réveil brutal, ou bien plutôt des régimes autoritaires ou totalitaires ? Personne ne peut répondre à ce type de questions. Ce que l’on peut dire, c’est que tous ceux qui ont conscience du caractère terriblement lourd des enjeux doivent essayer de parler, de critiquer cette course vers l’abîme, d’éveiller la conscience de leurs concitoyens. » Cornelius Castoriadis

> vous souhaitez vous abonner à la revue Agone

  • Extrait