format PDF
Accès libre

Revenir aux luttes et douter de la bonne santé de la contestation renaissante, telles sont les évidences qui se sont imposées pendant que s’élaborait ce dossier. Pourtant, la contestation de la politique néolibérale de globalisation paraissait plus forte que jamais après les spectaculaires – et tragiques – manifestations de Gênes, point culminant d’une internationalisation des résistances, de Québec à Göteborg, de Barcelone au Chiapas et à Porto Alegre. Il nous semblait cependant que, pris dans la spirale de la médiatisation, ce mouvement n’était pas aussi fort que le laissait croire le discours triomphaliste de ses porte-parole mandatés ou auto-désignés. Franck Poupeau

> vous souhaitez vous abonner à la revue Agone

  • Revue de presse
  • Extrait