De 1907 à 1913, Rosa Luxemburg donne des cours d’économie politique à l’école du parti social-démocrate allemand. Alors que ce dernier se montre de plus en plus complaisant à l’égard d’un système qui conduit tout droit à la Première Guerre mondiale, Rosa Luxemburg fait ressortir les contradictions insurmontables du capitalisme, son inhumanité croissante, mais aussi son caractère transitoire. Appuyé sur les avancés scientifiques et critiques de son temps, son regard embrasse les formes d’organisations sociales les plus variées, depuis le « communisme primitif » jusqu’au dernier-né des modes d’exploitation, le capital « assoiffé de surtravail ». Dans ces leçons, qui s’inscrivent dans le droit-fil de la Critique de l’économie politique de Marx comme du Manifeste communiste, elle pose la question qui resurgit aujourd’hui avec plus d’insistance que jamais : socialisme ou chute dans la barbarie !

Louis Janover le préfacier, est essayiste, traducteur et éditeur français. Il compte en 1956 parmi les signataires du texte du groupe surréaliste de soutien à l’insurrection de Budapest. Collaborateur de Maximilien Rubel, il a été co-directeur de la revue Études de marxologie et co-éditeur des Œuvres de Karl Marx dans la « Bibliothèque de la Pléiade ». Dans son texte « Rosa Luxemburg, l’histoire dans l’autre sens », la pensée de Rosa Luxemburg est utilisée pour questionner autrement les mouvements d’émancipation sociale jusqu’alors interprétés par les idéologues des régimes dits « soviétiques » ou sociaux-démocrates.

  • Revue de presse