« Ce livre a pour but de donner une image de la guerre d’après ceux qui l’ont vue de plus près ; de faire connaître les sentiments du soldat, qui sont sa réaction directe au contact de la guerre ; de faire un faisceau des témoignages des combattants sur la guerre, de leur impartir la force et l’influence qu’ils ne peuvent avoir que par le groupement des voix du front, les seules autorisées à parler de la guerre, non pas comme un art, mais comme un phénomène humain. »

Avec les centaines de livres publiés par les combattants pour raconter les tranchées, la Grande Guerre marque l’entrée dans « l’ère du témoignage ». Et Témoins est le monument fondateur de la littérature de témoignage. Cette œuvre majeure de la littérature critique du xxe siècle a fait scandale au moment de sa première publication en 1929, et elle provoque encore aujourd’hui des débats très vifs. Sa manière de mettre au premier plan la simple vérité du témoignage heurte de plein fouet les visions enchantées de la guerre colportées par la littérature. En dressant le témoin face au littérateur de métier, en sommant les historiens de lui faire une juste part, le livre de Norton Cru dérange depuis presque cent ans les règles établies dans le monde intellectuel.
Témoins était jusqu’à présent réservé aux spécialistes de la guerre ou de la littérature. Pour la première fois, ce livre est ici publié dans une édition accessible au grand public.