couverture
Agone 15
« Tchernobyl, banquet d’anniversaire »
Parution : 01/02/1996
ISBN : 2910846032
Format papier : 176 pages (15 x 21 cm)
12.96 € + port : 1.30 €

Commander

Lire en ligne 
Format PDF 
Format EPUB 

Accès libre

PDF 
EPUB 

Dans la nuit du 25 au 26 avril 1986, le courant alimentant le réacteur 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl s’interrompit. L’alimentation de réserve et la pompe centrale de refroidissement tombèrent simultanément en panne. Le cœur du réacteur se mit à fondre. Le 27, de violentes explosions détruisirent le dôme du réacteur, qui laissa massivement échapper dans l’atmosphère une radioactivité qui continua, pendant deux semaines, à se répandre sur tout l’hémisphère Nord. Les gouvernements firent immédiatement tout pour dissimuler l’événement ou en minimiser les conséquences. Aucun d’eux n’agit cependant avec autant de tranquille mauvaise foi que les services publics français. La presse, qui s’assura de gros tirages pendant quinze jours en publiant nombre d’éléments que le mensonge d’État entendait conserver secrets, n’aboutit cependant jamais à une forme même embryonnaire d’analyse raisonnée de la question nucléaire. Pressée par les impératifs commerciaux, elle retourna ensuite chercher ailleurs matière à ses « actualités ».

> vous souhaitez vous abonner à la revue Agone

Sommaire

Souligné par nous. En manière d’éditorial, Thierry Discepolo

Très humble remontrance aux dévots de l’atome et à leurs zélés serviteurs, Henri-Frédéric Blanc

Tchernobyl, 26 avril 1986. Fictions et réalité, Palm Skelton
(traduit de l’anglais par Catherine Goffaux)

Pripyat, par Glenn Alan Cheney
(traduit de l’anglais par Bernard Hœpffner)

L’atome incube le drame, Jeha Pyrr

Le retour des Liquidateurs, Bernard Hœpffner

L’histoire d’Absinthe, Pascal Salazar-Ferrer

Le nuage rouge, mais noir, J-F Valcanges

La chute de l’empire électrique, Henri-Frédéric Blanc

La radioactivité, faut-il en avoir peur ?, Martina Wachendorff

Le nuage, Oncle Bernard

Le péril atomique vu par le cinéma soviétique, Sophie Khan

Matin clair, Pierre Deshusses

Rapport de sûreté, Thierry Discepolo

L’après-Tchernobyl. Approche en six étapes d’un état des lieux, Lothar Baier

La fin. Déclin et désobéissance, Gregory Fuller
(traduit de l’allemand par Pierre Deshusses)

Réalisation : William Dodé