couverture
Agone 5 et 6
« Interprétations »
Parution : 01/09/1991
ISBN : 2910846XXX
Format papier : 268 pages (15 x 21 cm)

Épuisé

Commander

Format papier 
Lire en ligne 
Format PDF 
Format EPUB 

Accès libre

PDF 
EPUB 

Il y a ce qu’une œuvre dit et ce qu’on en dit. Dans le meilleur des cas, interpréter n’est qu’une manière de mesurer cette séparation, dans le pire, l’acte se confond avec la célébration d’un nom propre. Mais, à ignorer toute nécessité entre un nom propre et une œuvre, on finit par ne plus voir en elle qu’un sens en vacance.

> vous souhaitez vous abonner à la revue Agone

Sommaire

L’imbrication circonstancielle d’un nom propre et d’une œuvre doit autant à des exigences respectables qu’à diverses contraintes indignes, Anonyme

Expérience des œuvres, jugements et descriptions, Jacques Vialle
Juger est une manière de pointer l’œuvre du doigt et de ratifier une expérience. Mais, l’un disant : « ceci est beau » ou « ceci est maniéré » ou encore, « c’est tragique », « c’est grotesque », et l’autre, employant les mêmes prédicats parlent-ils le même langage de l’appréciation ?

Quelque part à côté du texte. Sur l’interprétation en archéologie, Philippe Boissinot
« Il y a, somme toute, deux sortes de jeux. Les uns peuvent être dits finis, les autres infinis. Un jeu fini se joue pour gagner, un jeu infini pour continuer à jouer. »

Une preuve indubitable, Gabriel Volonte
L’hétérogénéité des extraits qui composent cette autobiographie ainsi que les intentions littéraires de l’auteur ne doivent pas gêner l’analyse de ce document qui présente toutes les caractéristiques d’une interprétation déviante.

Lecture, vérité et interprétation, Thierry Discepolo
Procédé littéraire chez Borges, la mise en équivalence de l’écriture, de la lecture et des interprétations est une erreur méthodologique du commentaire. Elle constitue surtout une distribution de la créativité qui satisfait à bon compte beaucoup de monde.

Les désirs boviphages d’un bœuf à l’étal, David Sochaba
Les autres étaient déjà là, quand je suis entré dans la salle, attablés seuls ou par couples et murés dans leur habituel mutisme. Ce n’est qu’en grand nombre qu’ils génèrent ce cortège d’éclats de voix et de gestes larges qui ne signifient rien pour moi. Et m’effraient tant.

Le lecteur, et autres pièces, Jehan Pyrr
Ee lit un roman qu’il vit exactement, non seulement le personnage principal est lui-même mais aussi tous les autres y compris ceux impromptus, ceux d’une ligne, leurs mots.

Dernier avertissement sur Claustrophobie, Mircea Nedelciu
Dans le contexte actuel, je pourrais être tenté d’« exploiter » mes textes pour un profit personnel en les présentant comme des preuves irréfutables d’une « dissidence » de longue date. J’avoue qu’une telle interprétation est erronée, et que si je faisais cette erreur, je prouverais que je n’ai rien compris à ce que j’ai fait, ou à ma propre identité.

Claustrophobie, Mircea Nedelciu
En ce qui nous concerne, on n’est qu’une bande hétéroclite. Quelques-uns d’entre nous ont voulu, ont espéré ou même ont été sur le point de se consacrer comme artistes, comme sportifs ou comme les deux. Maintenant il est probable qu’on est irrémédiablement ratés et c’est ça qui nous unit en quelque sorte.

Lecture en contexte de dissidence trouble, Cornel Alecse
D’un côté, la censure indiquait les livres qu’il fallait lire, parce qu’il ne fallait pas les lire ; de l’autre, les libraires retiraient de la vente libre les livres censurés qu’ils revendaient sous le manteau aux lecteurs de choix et fortunés qu’étaient les cadres du parti.

Sur l’interprétation mathématique de la grandeur, Robert Lutz
Au début il y eut l’un, ges, l’homme, le mâle, accompagné de son double, min, la femme, et puis es, la pluralité, beaucoup… L’ordre était évidemment 1<2

Le gène de l’alcoolisme : une question d’interprétation, Denis Becquet
Parce qu’elle se croit à l’abri de certains dérapages, la communauté scientifique admet, comme une sorte de fatalité, que ses travaux soient abusivement interprétés par les journalistes ou les hommes politiques.

L’interprétation en musique, Entretiens de Serge Dentin avec…Claude Hellfer, Laurent Cabasso, Cécile Le Prado
Quel est alors le sens de ce qui nous est donné à entendre ? Il nous faut retrouver la ligne de plus grande vitesse qui passe à travers les mots, retrouver la continuité qui est le propre de la vie. Chacun tracera donc ici son propre dessin.

Les opinions esthétiques de la famille Galilei, Philippe Canguilhem
Dans cette époque aussi mouvementée culturellement, artistiquement et scientifiquement, il était difficile, voire impossible, d’avoir une attitude esthétique « parfaitement unie et cohérente », pas même pour deux personnalités aussi fortes que celles de Vincenzo et Galileo Galilei.

Nietzsche et Dostoïevski, Jacques Luzi
— Vous n’échapperez pas, jeune homme, au jeu incessant des discours qui tordent et dédoublent l’événement originel de la création, croyant lui faire avouer ce qu’il refusait de dire, le délivrer de ce qu’il feignait d’être et toucher du doigt son noyau pur.

MARGINALIA

Commentaire sur Judéité, antisémitisme et historicité, Jacques Zaffran
Les manifestations de la vie des Juifs n’ont jamais cessé. Parfois exubérantes, parfois discrètes, quelquefois parfaitement localisées et circonscrites à un noyau réduit, quelquefois débordant les marges mêmes de la Éda.

Réalisation : William Dodé