Skip to main content

Suzanne

Citron

Historienne, enseignante et militante pédagogique, Suzanne Citron (1922-2018) est une figure pionnière de la critique du récit national et de ses versions scolaires. De la Résistance à ces dernières années, en passant par le combat anticolonial de l’après-guerre et les luttes pour la rénovation pédagogique autour de 1968, elle a construit une œuvre de longue haleine qui mêle critique du Mythe national (Les Éditions ouvrières, 1987 ; réédition aux Éditions de l’Atelier, 2017) et des travers de l’appareil bureaucratique napoléonien français.
En 1968, juste avant l’explosion de mai-juin, Suzanne Citron avait publié dans Les Annales un appel « Pour l’aggiornamento de l’histoire-géographie ». C’est autour d’elle, de son exemple et de son combat, que s’est formé en 2011 le collectif « aggiornamento hist-géo » (http://aggiornamento.hypotheses.org/). Les deux volumes de La Fabrique scolaire de l’histoire sont respectivement à l’origine (en 2009) et le résultat (en 2017) des travaux de ce collectif dont elle a participé à tous les travaux et à tous les échanges jusqu’à sa disparition en janvier 2018.

Suzanne

Citron

Historienne, enseignante et militante pédagogique, Suzanne Citron (1922-2018) est une figure pionnière de la critique du récit national et de ses versions scolaires. De la Résistance à ces dernières années, en passant par le combat anticolonial de l’après-guerre et les luttes pour la rénovation pédagogique autour de 1968, elle a construit une œuvre de longue haleine qui mêle critique du Mythe national (Les Éditions ouvrières, 1987 ; réédition aux Éditions de l’Atelier, 2017) et des travers de l’appareil bureaucratique napoléonien français.
En 1968, juste avant l’explosion de mai-juin, Suzanne Citron avait publié dans Les Annales un appel « Pour l’aggiornamento de l’histoire-géographie ». C’est autour d’elle, de son exemple et de son combat, que s’est formé en 2011 le collectif « aggiornamento hist-géo » (http://aggiornamento.hypotheses.org/). Les deux volumes de La Fabrique scolaire de l’histoire sont respectivement à l’origine (en 2009) et le résultat (en 2017) des travaux de ce collectif dont elle a participé à tous les travaux et à tous les échanges jusqu’à sa disparition en janvier 2018.

LIVRE(S)

ANTICHAMBRE